Sélectionner une page

Le Danemark, Champion du monde en titre, a eu besoin d’une double prolongation et d’une séance de tirs au but pour battre l’Égypte, pays hôte, dans un match très spectaculaire et fort en émotion.

L’Egypte a connu un début de match parfait, avec des buts d’Ahmed Hesham, Ahmed El-Ahmar et Yehia El-Deraa qui lui ont permis de prendre la tête (3:0).

Leur gardien Mohamed El-Tayar a réalisé trois arrêts dans les quatre premières minutes, tandis que le Danemark a dû attendre six minutes et demie avant que Mikkel Hansen n’inscrive son premier but.

Hansen a aidé les Danois à égaliser à 4:4, mais l’équipe africaine a encore une fois réussi à ouvrir le score à 8:6.

Le gardien de but danois Niklas Landin n’est pas tout à fait entré dans le jeu et a été remplacé par Kevin Moller, qui s’est illustré par un taux d’arrêt de 44 % en première période. Et le joueur de ligne Magnus Saugstrup a trouvé le chemin à travers la défense égyptienne pour donner à son équipe son premier avantage dans le match, 9:8 à la 18e minute.

Alors que les « Pharaons » continuent à se battre, le Danemark prend de l’élan et deux buts spectaculaires de l’ailier droit Lasse Svan lui permettent d’obtenir un avantage de trois buts à la mi-temps.

Au début de la seconde période, l’Égypte est de nouveau sur la bonne voie et profite des erreurs de son adversaire, puisqu’une course de 5:1 lui permet de reprendre l’avantage, 18:17.

Le match a ensuite été très serré, les deux équipes ayant échangé leurs buts, et elles étaient encore à égalité à la 49e minute (23:23).

Avec le retour de Landin dans les buts, une bonne tentative offensive de Lasse Svan et Mathias Gidsel a permis au Danemark de prendre l’avantage 25:23, mais ils n’ont pas pu marquer pendant près de cinq minutes, car la solide défense égyptienne et les compétences de Yahia Omar en attaque les ont aidés à égaliser à 25:25, à cinq minutes de la fin.

Dans les dernières minutes de la seconde mi-temps, les deux équipes ont joué à sept contre six en attaque pour s’imposer, mais à la fin du temps réglementaire, elles étaient toujours à égalité à 28:28.

Les dernières secondes de la partie sont dramatiques, car le Danemark obtient la possession du ballon après que les « Pharaons » ont fait un mauvais remplacement, mais l’équipe européenne n’utilise pas cette occasion.

Les cinq premières minutes de la prolongation ont vu le Danemark dominer, Niklas Landin effectuant quelques arrêts et Mathias Gidsel inscrivant deux buts pour donner une avance de 31:29.

A 34:32, les Danois semblent avoir un pied en demi-finale, mais Wisam Navar comble l’écart avant que Mikkel Hansen ne reçoive un carton rouge pour avoir jeté le ballon après le coup de sifflet final dans les dernières secondes de la mi-temps, et que Mohamed Sanad n’égalise depuis la ligne des 7 mètres.

Une seconde prolongation est donc nécessaire dans ce match dramatique, et Karim Hendawy réalise trois arrêts dans les minutes qui suivent, aidant son équipe à prendre une avance de 35:34. L’Egypte était sur le point de gagner, mais à la dernière seconde, Ibrahim El-Masry a reçu un carton rouge et Magnus Landin a marqué depuis la ligne des 7 mètres pour donner au Danemark une chance de l’emporter aux tirs au but.

Lors de la séance de tirs au but, les tirs d’El-Ahmar et d’Ali Zein ont été arrêtés par Landin, et bien que Nikolaj Oris ait également manqué son tir, la tentative réussie de Lasse Svan a permis au Danemark de remporter cette rencontre palpitante.

Pour l’équipe européenne, il s’agissait de la septième victoire en autant de matches lors du 27e Championnat du Monde, et de loin la plus difficile. Elle a finalement gagné et rencontrera le vainqueur du match nul entre l’Espagne et la Norvège en demi-finale.

Même si les « Pharaons » ont été les perdants, ils se sont battus avec acharnement et quittent le Championnat du Monde la tête haute.

 

Source: IHF

 

%d blogueurs aiment cette page :