Sélectionner une page

 

 

Flashback sur l’histoire du Handball

L’invention de ce sport est attribuée à l’Allemand Carl Schellenz, qui était professeur de l’École Normale Germanique d’Éducation Physique de Leipzig.
Il a créé le handball à onze en 1919, en s’inspirant du jeu féminin de « Torball » (balle au but).  Le Handball, qui était alors joué en plein air par équipes de onze, est apparu comme sport de démonstration aux J.O. d’Amsterdam en 1928. C’est à cette occasion que fut fondée la Fédération Internationale de Handball Amateur (F.I.H.A).

 

         Handball à onze en 1919

 

En 1936, alors que la F.I.H.A compte déjà 23 pays affiliés, ce sport entre au programme des Jeux Olympiques de Berlin. Six nations participent à la compétition : Allemagne, Autriche, Suisse, Hongrie, Roumanie et États-Unis.
Deux ans plus tard, l’Allemagne organise les premiers Championnats du Monde à Onze et à Sept et remporte les deux titres.

En 1946, huit fédérations nationales fondent à Copenhague l’actuelle Fédération Internationale de Handball (I.H.F.). Celle-ci organise le premier   championnat du monde  féminin en Yougoslavie en 1957. La première équipe africaine, l’Angola,  participera à la 10e édition en 1990.

Le hand à sept est inscrit au programme des J.O. pour les hommes à Munich en 1972. Il faudra attendre les Jeux de Montréal  en 1976 pour que les femmes fassent leur entrée dans l’arène. Lors de cette première compétition, regroupant  six équipes féminines, L’Union soviétique  remporte 2 médailles d’or. 

 

 

Le Handball Féminin

Le handball féminin connaît une popularité moindre comparé au handball masculin, comme l’atteste son nombre de licenciées ou ses retransmissions télévisées. S’il requiert des qualités similaires, il possède néanmoins un certain nombre de spécificités, comme la plupart des pratiques sportives féminines.

 

Quelques spécificités de la pratique féminine :

 

  • Même au plus haut niveau, l’espace est moins réduit que dans le jeu masculin, et il ne nécessite pas forcement le « un contre un ».
  • Le rapport au contactamène l’évitement du duel, du rapport à la force.
  • « La faute »a une connotation différente chez les filles.
  • Le jeus’oriente davantage vers un collectif.
  • La proposition du jeuau plus près de l’adversaire en attaque doit être modulée au profit du jeu en évitement ou en esquive.
  • Un jeu en attaque basésur le mouvement et les enchaînements d’actions.
  • Un jeu en défense orienté vers la zone.
  • Un jeu défensif basé sur la récupération rapide de balle.

 

 

 

Les équipes féminines, pionnières du Handball Féminin sur le plan Africain

 

 

De 1974 à 2018, cinq (05) équipes féminines ont dominé la scène internationale lors des différentes CAN : la Tunisie, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Nigeria et l’Angola

 

La première Coupe d’Afrique des Nations de Handball féminin fut remportée par l’équipe Tunisienne en 1974, puis en 1976, talonnée de près par les congolaises qui décrochèrent cette année-là, la médaille d’argent.  Ces dernières ne restèrent pas en seconde place bien longtemps et ravirent le trophée à leurs adversaires en 1979. Fortes de cette réussite, elles enchainèrent les victoires successivement en 1981, en 1983 et en 1985.

 

En 1987, à Rabat au Maroc, ce fut au tour des ivoiriennes de prendre la médaille d’Or en laissant la troisième place du classement aux congolaises et la quatrième aux tunisiennes. Mais en 1989, elles furent surprises par les angolaises qui en une remontée fulgurante passèrent de l’avant-dernière place (5e) occupés au classement durant deux éditions successives (1985, 1987), au top du classement final. Ce fut la première victoire de l’Angola qui avait eu sa première participation à la CAN en 1983 et qui avait fini dernière du classement.

 

L’Angola perdit sa place de favorite en faveur du Nigeria (en 1991) mais revint au-devant de la scène en 1992. Pendant ce temps l’équipe du Congo ne baissa pas les bras et remonta la pente. De médaillée de bronze, elle passa à médaillée d’argent de 1991 à 1992.

 

Contre toute attente, la Côte d’Ivoire reprit du poil de la bête et quitta la sixième place du classement pour la troisième place (de 1991 à 1992), la deuxième place derrière l’Angola en 1994 et récupéra triomphalement la Coupe d’Afrique en 1996. Ce fut le dernier sacre des ivoiriennes.

 

En 1998, les angolaises reprirent la Coupe d’Afrique des Nations et demeurèrent championnes d’Afrique jusqu’en 2012. Mais en 2014, ce fut le retour des tunisiennes, premières médaillées d’Or de l’histoire du Handball africain, longtemps restées loin du trophée. L’Angola qui s’était laissé devancer récupéra son titre de championne d’Afrique de 2016 à 2018. La prochaine Coupe d’Afrique des Nations Dames initialement prévue pour décembre 2020 a été reportée au 11 Juin 2021 en raison de l’épidémie liée au Coronavirus.

 

 

Palmarès des équipes : Championnat d’Afrique des Nations

 

Tunisie 

Médaille d’or : 1974, 1976, 2014

Médaille d’argent : 1981, 2006, 2010, 2012, 2016

Médaille de bronze : 2000, 2002

 

Congo Brazzaville

Médaille d’or : 1979, 1981, 1983, 1985

Médaille d’argent : 1992, 1998, 2000

Médaille de bronze : 1976,1987, 1989, 1991, 2006, 2008

 

 

Côte d’Ivoire

Médaille d’or : 1987, 1996

Médaille d’argent : 1985, 1989, 1994, 2002, 2008

Médaille de bronze : 1992, 1998, 2004, 2010

 

 

Nigeria

Médaille d’or : 1991

Médaille d’argent : 1983

Médaille de bronze : 1981

 

 

Angola

Médaille d’or : 1989, 1992, 1994, 1998, 2000, 2002, 2004, 2006, 2008, 2010, 2012, 2016, 2018

Médaille d’argent : 1991

Médaille de bronze : 1996, 2014

 

 

 

 

 

Sources:

http://www.preparationmentale.fr/le-handball-feminin-un-handball-avec-des-specificites-et-non-des-manques/

http://www.labruffierehandball.com/histoire-du-hand/

Wikipedia

Archives CAHB

Crédit photo : Jornal de Angola

%d blogueurs aiment cette page :