Sélectionner une page

Suite au dévoilement du projet de réorganisation des commissions et la nouvelle architecture des projets de développement technique, portant sur de nouveaux acquis pour l’avenir du handball africain, Le Président  Mansourou AREMOU s’exprime sur les mesures qui encadreront désormais les acteurs techniques pour leur assurer une montée en performance. 

Cahbonline : Monsieur  le Président dès la clôture de la CAN 2018 plusieurs reformes ont vu le jour : Quel impact a eu cet événement  précis sur vos initiatives ?

Le Président : La CAN c’est  d’abord un événement statutaire, C’est également une occasion d’évaluer nos politiques et surtout d’imaginer l’avenir en terme de progrès de notre institution .C’est aussi un temps fort de convivialité occasion de célébrer notre sport.

Je retiens donc que La CAN c’est un moment d’échanges et de partage pour que chacun apporte son témoignage et son appréciation, sur la manière dont il vit et ressent  la conduite des  projets toujours nombreux, pour les éclairer et contribuer à leur cohérence.

C’est aussi un créneau pour prendre le pouls des organes de travail.  Avec la synthèse de tous ces échanges, nous disposons  ainsi d’un état des lieux réactualisé pouvant permettre de nous investir là où l’impact est le plus fort. L’enjeu est d’importance pour notre avenir.

Je puis vous confier que toutes ces démarches conduisent à des réflexions profondes dont il ne faut pas faire économie et déposer dans les tiroirs.

C’est vous dire qu’à partir de ces éléments et des prospectives qui se dégagent nous conceptualisons le développement du Handball africain de demain.

Cahbonline : Les différentes réformes annoncées, concernent la création de nouveaux corps ,  autant de projets qui mettent les acteurs à l’air du temps mais qui demandent beaucoup d’engagement et de la rigueur, de la part de toutes les parties prenantes.

Le Président : La notoriété du handball africain se façonne au quotidien, dans l’ensemble de nos fédérations  et au sein même de notre institution.

On peut être en effet effrayé au regard des nombreux dossiers qui sont engagés à la fois. Certains peuvent craindre que l’on ne distingue pas toujours clairement l’objectif. D’autres plus optimistes par contre reconnaissent la pertinence. Je forme l’ambition que ces différents chantiers soient effectivement cohérents et articulés entre eux.

 Apres la reforme de la CAN en deux versions séparées, c’est une autre démonstration de notre capacité à s’adapter et à donner de la cohérence à l’ensemble de nos actions.

Vous conviendrez avec moi que pour l’avenir du Handball et le renouvellement de l’encadrement, la formation est un élément clef. Cette nouvelle architecture s’appuiera sur des titres à finalité disons professionnelle.

Cahbonline : Nous nous intéresserons pour une grande part au cours du présent entretien  aux arbitres, Monsieur le Président un coin de voile sur la  réforme ambitieuse de l’arbitrage…  

Le Président : Elle comporte deux volets : le développement de l’arbitrage et l’ organisation rigoureuse du suivi évaluation.

 Ce projet a pour vocation d’associer très étroitement certains anciens arbitres dans le but de rendre l’arbitrage plus qualitatif. Il s’agit de la mise en place d’une filière des jeunes arbitres répertoriés et identifies comme potentiels, capables de progression rapide  et de les confier à un tuteur pour suivi.

Concernant le suivi évaluation, l’aspect qualitatif recherché passe par une plus grande disponibilité du tuteur, autorisant une meilleure préparation des matches, des debriefings construits avec la CAR à l’issue des matches et une préparation physique optimale.

 Dans cet esprit, la CAHB soumet ses arbitres à une formation continue rigoureuse pour leur permettre d’améliorer constamment leurs performances.

 Cahbonline : Qu’en attendez-vous aujourd’hui ?

Le Président : L’élément le plus structurant pour notre avenir est le dispositif de renouvellement de notre élite. Pour l’accompagner, il faut aussi mener une réforme de la formation. Notre organisation est source de réussite et tout doit être mis en œuvre afin que ce dispositif demeure efficace.

 Pour ce faire, il faut revoir ou amender l’architecture des stages qui consacrent la délivrance de badges et impulser la volonté de mettre en place un parcours de progrès. Cette originalité  implique de forger des outils propres à notre organisation.

Cahbonline : Quel sera le nouveau rôle du Chef arbitre

Le Président :   L a volonté de se mettre résolument au travail pour disposer d’un vivier bien fourni.  C’est l’axe fort de mon intervention. Le Chef arbitre au niveau fédéral doit être plus encore mis à contribution. Il y a incontestablement un chemin à parcourir l’un vers l’autre dans cette nouvelle organisation.

Cahbonline : Pouvez vous nous donner un bref aperçu du rôle et de la mission d’un évent delegate

Vous faites bien de me poser la question. Les Events delegates ont aujourd’hui un rôle  à la fois majeur et incontournable. Ils feront partir des équipes d’inspection et leur mission essentielle est de garantir le bon déroulement des rencontres sur des installations sportives

Cahbonline :  Vos souhaits

Le Président: Je souhaite que l’on s’engage progressivement dans un nouveau cadre qui permet d’aller vers plus  d’optimisation et de progrès  afin de mettre sous boisseau l’ensemble des méthodes désuètes qui ont parfois tendance a nous tirer vers le bas.

Je réaffirme que nous disposons des moyens humains qui font preuve de bonne volonté.

Cahbonline : Merci monsieur le Président

%d blogueurs aiment cette page :