Sélectionner une page

CAHBONLINE La CAN Dames 2018 , hormis la victoire de la sélection angolaise, le dernier carré est inédit et reflète la redistribution des cartes. Quelle est votre analyse à l’issue de cette compétition ?

LE PRESIDENT De plus en plus je me rends compte que Les fédérations nationales abordent  avec beaucoup d’ambition cette compétition phare. Lors de la 23e édition à Brazzaville 10 équipes étaient au coude à coude. Les phases finales ont  proposé un niveau époustouflant, reconnu par  les observateurs comme un tableau digne d’une compétition qualificative. On peut affirmer que c’est un nivellement par le haut ce qui dénote   incontestablement que notre handball  féminin progresse et se développe plus que jamais.

CAHBONLINE Si on englobe en plus les résultats, le bilan est exceptionnel y compris la participation des supporters et des autorités au plus haut niveau: selon vous, existe-il une dynamique de la « gagne » c’est-à-dire dépasser la simple participation ? La culture du succès est-elle abordée ?

LE PRESIDENT : C’est indéniable qu’une dynamique s’est instaurée, mais le plus extraordinaire c’est d’arriver à l’entretenir dans un contexte où ne plus jouer la gagne s’apparenterait à un échec. Toutes les dynamiques sont vouées à s’essouffler si on ne sait pas se réinventer. Cette culture de la gagne est un élément central avec les sélections nationales   qui sont d’ailleurs  des locomotives exceptionnelles

CAHBONLINE : l’Angola , le Sénégal, la République Démocratique du Congo, ont obtenu leurs tickets pour la Coupe du Monde au Japon . Que reste t il a faire ?

LE PRESIDENT  Ce qui doit nous animer collectivement, c’est avant tout ce qui reste à faire, pas ce qui a déjà été fait.  Continuer à se centrer sur des objectifs de moyens à mettre en œuvre est essentiel afin que demain soit mieux qu’hier. Se réveiller chaque matin en se disant que les autres nations majeures travaillent elles aussi pour la gagne, essayer de toujours mieux optimiser nos ressources et imaginer comment on peut faire mieux ensemble, avec  tous ceux qui accompagnent sans oublier l’Etat.

CAHBONLINE : Quel est votre état d’esprit au moment où va s’ouvrir l’année  sportive par le CACVC au Maroc en avril prochain

LE PRESIDENT  J’aborde cette saison chargé d’énergie et d’optimisme confiant que l’avenir sera meilleur parce que nous y travaillons sans relâche .Le calendrier des activités au niveau de toutes les composantes des axes prioritaires retenus dans notre programme de développement est publié. Les compétitions sont notre miroir et leur qualité (pour caricaturer) dresse  le barème virtuel de notation ; Ce qui est sûr grâce aux reformes engagées, divers acteurs seront enrichis  de connaissances nouvelles en rapport avec l’évolution du handball mondial .

 La CAHB  comme toute organisation qui souhaite répondre aux évolutions de son environnement, se doit d’être prospectif et tourné vers l’avenir afin de répondre aux nouveaux enjeux et aux nouvelles attentes . Une année bien chargée, comme vous le constaterez. Je profite de ce moment pour encourager et féliciter toutes les parties prenantes

CAHBONLINE : Vous n’arrêtez pas le temps ! En marge du CACVC seront organisées des formations pour divers acteurs notamment les délégués techniques.

LE PRESIDENT  Le programme de développement des compétences techniques constitue un outil indispensable pour continuer de réduire les écarts Cela implique beaucoup de travail, à la fois pour la CAHB et pour les fédérations membres. Il est de notre devoir de  permettre aux fédérations d’être efficaces en leur fournissant les outils pour s’attaquer aux besoins pertinents. Avec plus de personnel qualifié en leur sein, nous espérons bien que cette approche sera synonyme de développement et de croissance durables Les responsables techniques doivent amener une réelle différence.

CAHBONLINE  Pourquoi avez-vous entamé une réflexion sur l’importance de l’intégration de la vidéo dans vos différents processus de travail ?

LE PRESIDENT Nous avons eu une réflexion concernant ce sujet en 2012 au sein du Comite Exécutif. Il nous semblait important d’introduire la vidéo pour les raisons suivantes :

  • La génération actuelle est habituée au quotidien à utiliser les images !
  • La vidéo est un support excellent en terme de formation (joueurs, entraîneurs arbitres) !
  • La vidéo permet d’observer sa propre performance (analyses des forces, faiblesses, progrès

CAHBONLINE Où en êtes-vous aujourd’hui pour l’utilisation du darfish ?

LE PRESIDENT Le programme poursuit son évolution mais il doit être vulgarisé au niveau des fédérations.

CAHBONLINE Avez-vous atteint vos objectifs ?

LE PRESIDENT Certains objectifs sont atteints La mise en place d’une rubrique Darfish sur notre site web  permet un partage  du contenu avec les fédérations voir les clubs. Nous sommes toujours à la recherche de l’excellence, ce programme évolue de façon permanente et une liste de cadres vient d’être mise à jour pour l’apprentissage.

CAHBONLINE Quels conseils pourriez-vous donner à une Fédération qui souhaite intégrer la vidéo dans ses processus de travail ?

  • LE PRESIDENT Trouver le spécialiste vidéo  un entraîneur ou un arbitre de handball et assurer sa formation
  • Former les personnes qui filment et réalisent du tagging.
  • Créer une base de données vidéo (à l’aide de Darfish  site web cahb)

CAHBONELINE Quelle importance donnez-vous à la mission des délégués techniques

La  mission des délégués techniques  aujourd’hui ne peut pas être compromise compte tenu de son importance pour la réussite d’un match. À compter de leur désignation   jusqu’à leur caractère individuel, il faut prendre soin de s’assurer que les bonnes personnes sont nommées comme officiels de match.

Sans rentrer dans les détails je dirai que dans le cadre de leurs attributions, ils doivent avoir une bonne connaissance des lois du jeu et les règles régissant toute la compétition.

Nous vous remercions Monsieur le Président.

%d blogueurs aiment cette page :