CINQUANTENAIRE DE LA CONFEDERATION AFRICAINE DE HANDBALL: LE MESSAGE DU PRESIDENT

par | Jan 15, 2023 | Actualités, Slides | 0 commentaires

Chers amis du Handball

Mesdames, Messieurs,

Le présent message lance le processus de la célébration du Jubilé d’Or qui marque les 50ans de la Confédération Africaine de Handball (1973-2023).

Atteindre cinquante ans, c’est une étape importante dans la vie d’un homme comme dans celle d’une institution.  

Notre célébration reste une occasion solennelle, de marquer une pause pour jeter un regard rétrospectif sur ce parcours, de nous tourner vers l’avenir et, de scruter les montagnes que nous avons encore à gravir.

Au moment où nous commémorons cet événement historique autour du thème « 50 ANS ! Amorçons une nouvelle ère !», je voudrais vous inviter à avoir une pensée déférente pour les Pères Fondateurs.

Grâce à la ténacité des uns et des autres, la Confédération Africaine de Handball a vu le jour le 15 janvier 1973 à Lagos au Nigeria.

Début modeste, certes, mais combien important car plusieurs personnes très dévouées ont joué un rôle déterminant dans ce parcours

Dans les semaines et les mois à venir, nous réfléchirons tous pour déterminer dans quelle mesure nous avons été fidèles à leur vision et à leurs idéaux.

Cinquante ans de Passions, d’Amitiés et d’Innovations

Cette commémoration se traduira par des manifestations diverses en marge de nos compétitions statutaires et dont le point culminant sera celui du Congo en Octobre prochain lors du 44e Championnat d’Afrique des Clubs Champions.

J’invite les Fédérations Nationales par la même occasion à s’approprier cette célébration sur des initiatives propres (symposium, journée du Handball, etc…)

Durant ce demi-siècle, notre institution a enregistré d’importants succès dans le renforcement des relations de fraternité, de solidarité entre les acteurs, et de performances sportives.

Aujourd’hui, je tiens à rendre un vibrant hommage :

  • Aux Fédérations Nationales Membres et aux divers Partenaires, en Afrique et au-delà de ses frontières,
  • Aux illustres prédécesseurs, dont nous honorons la mémoire de plusieurs d’entre eux,
  • Aux techniciens de tous ordres, encadreurs techniques, Arbitres 
  • Aux communicateurs qui nous accompagnent,
  • Aux personnels du siège, qui ont servi loyalement l’institution durant toutes ces années.

Certains d’entre eux ne sont plus de ce monde et, je vous invite à avoir une pensée pieuse pour eux tous.

Grâce au travail, à la détermination et à l’engagement de tous les acteurs cités plus haut, la Confédération Africaine de Handball est devenue une institution dont nous pouvons tous être fiers.
C’est ce qui nous permet, au moment où nous nous interrogeons de savoir si nous avons été réellement fidèles à nos pères fondateurs, de répondre avec fierté que nous avons joué notre partition.

La Confédération Africaine de Handball a su rester une institution dynamique dans un continent ou notre sport essaie de se faire bonne place.

Au fil des ans, face à l’accroissement des besoins des Fédérations Membres, la Confédération Africaine de Handball s’est efforcée d’y apporter des réponses.

Tout au long de ce parcours de cinquante ans, nous avons continuellement porté une attention à notre modèle qui consiste à travailler pour l’éclosion de talents africains.

Nous sommes passés d’une institution fortement émergente à une institution qui compte dans les relations internationales.

Nous sommes passés d’une organisation axée sur les processus à une organisation axée sur les résultats.

Toujours en mouvement, toujours en phase avec son temps, la Confédération Africaine de Handball a toujours cherché à promouvoir et à rassembler.

Maintenant, nous devons nous repenser, au regard des nouveaux défis et opportunités qui se présentent à notre sport en Afrique.

Nous devons saisir toutes les opportunités telles que le soutien déterminant de la Fédération Internationale de Handball (IHF), de l’appui apprécié de la Fédération Française de Handball (FFH), l’accompagnement et de la volonté politique de certains de nos dirigeants d’Etat et le renforcement de la coopération entre les fédérations.

Nous devons constamment repenser nos outils, nos systèmes et nos réponses.

Nous devons éviter d’apporter de vielles réponses à des problèmes nouveaux, tout ceci pour dire que nous devons aller dans le sens du progrès. 

Permettez-moi de conclure en vous remerciant tous, vous et ceux qui vous ont précédé à la tête de vos Fédérations respectives, car rien n’aurait été possible sans votre dévouement à notre mission.

Il nous reste encore beaucoup à faire. Des perspectives encourageantes existent. J’espère que les conclusions qui sortiront de nos réflexions porteront l’impact attendu sur le Handball africain.

Je forme le vœu que la Confédération Africaine de Handball s’affirme davantage à travers de grands projets intégrateurs qui touchent à la formation et au développement des compétences ainsi qu’au renforcement du rôle de la femme dans nos structures dirigeantes.

 

Bonne fête à tous, Bonne célébration du cinquantenaire.

Merci pour votre aimable attention.

 

Dr Mansourou AREMOU

Président CAHB

 

 

 

 

 

 

Partagez